fondation muret

Quelle profondeur pour la fondation d’un muret ?

Entreprendre la construction d’un muret nécessite le respect de certaines règles ou étapes afin d’assurer un travail de qualité durable. La fondation d’un muret est une étape cruciale dans le processus de construction. Même si elle peut être négligée dans certains cas, il est toutefois vivement recommandé d’y avoir recours. Quelle profondeur choisir pour la fondation d’un muret ?

L’importance de la fondation d’un muret

La pose de muret est importante pour deux principales raisons. Non seulement elle assure la stabilité de l’ouvrage en cours de réalisation, mais elle garantit également la durabilité de la clôture. Elle résistera mieux aux diverses intempéries.

Profondeur idéale pour la fondation d’un muret et comment la calculer ?

Généralement, les dimensions de la fondation d‘un mur de clôture sont de l’ordre de 40-50 cm de profondeur et environ 30 cm de large en prenant en compte l’épaisseur du parpaing ou de la brique.

Il faut retenir qu’à la base, les forces d’appuis sur une semelle en béton se répartissent avec un angle de 60°. C’est ce qui permet de calculer l’épaisseur de la fondation en multipliant la cote correspondant à la distance entre le mur et le bord de la semelle par la tangente de 60°.

L’évaluation du sol par un artisan BTP est une étape incontournable pour déterminer la profondeur d’une fondation. Celui-ci fera une étude géotechnique déterminant :

  •         la composition ;
  •         l’épaisseur ;
  •         la stabilité ;
  •         la perméabilité ;
  •         la nature des sols du chantier.

Cette évaluation coûtera entre 1 500 et 2 500 €. Qui dit fondation de muret, dit semelle de muret. Alors, que faut-il savoir sur une semelle de muret ?

Quelle épaisseur pour une semelle de muret ?

Un muret de jardin par exemple se construit en général avec du parpaing de 15 cm d‘épaisseur. S’il mesure plus de 1 m de hauteur, la largeur de la semelle de fondation doit correspondre à 2 fois son épaisseur, c’est-à-dire 30 cm. Le format du parpaing standard étant de 20 x 50 cm. Plusieurs épaisseurs existent : 10, 15 et 20 cm.

Quelle profondeur pour une semelle ?

Le principe n’est pas le même que quand il s’agit d’un bâtiment. Ici, la profondeur pour une semelle de muret correspond en moyenne à 1,5 fois l’épaisseur. La profondeur totale de la fouille doit garantir la mise hors gel des fondations. Celle-ci dépend de 3 paramètres :

  •         la nature du terrain ;
  •         la zone climatique ;
  •         l’altitude.

L’altitude allant de 50 à 90 cm jusqu’à 150 m, plus 5 cm au-delà par tranches de 200 m.

Autres questions fréquentes relatives à la fondation de muret

La question de la fondation d’un muret suscite souvent plusieurs interrogations. Hormis réglementation et prix, des éléments de réponses sont apportés à quelques-unes ici.

Quel ciment pour semelle de muret ?

Béton des semelles en béton non armé : pour ces semelles sous murs pleins ou sous poteaux, le dosage minimal doit être de 250 kg de ciment par m3 de béton mis en place à sec et de 300 kg/m3 si le béton est mis en place dans de l’eau.

Comment calculer le volume de béton pour une fondation ?

La règle est la suivante : la quantité en m3 = la surface de la dalle (m2) x l’épaisseur (m). Si la longueur et la largeur sont en mètres et l’épaisseur en centimètres ou en pouces, il faut convertir la mesure de l’épaisseur en mètres (m) avant de calculer le volume.

Comment comprendre le métré ?

Le métré est en rapport avec l’organisation du chantier. Il représente l’action qui vise à déterminer en amont les matériaux ou tout autre composant indispensable à la construction, leur quantité et leur coût sur la base d’un prix unitaire. Le métré permet ainsi de déterminer initialement le coût de l’ouvrage à partir des plans réalisés.

En cas de difficultés ou d’incompréhension, il est conseillé de solliciter MONSIEUR JEREMIE HUBERSON pour toutes questions relatives aux fondations de muret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*