Focus sur le fonctionnement des microstations d’épuration

Votre logement est isolé et vous devez installer un système d’assainissement individuel, en l’occurrence une microstation d’épuration. Cet article peut vous aider à tout savoir sur le fonctionnement des microstations d’épuration, comment elles fonctionnent et ce qu’il faut faire pour l’entretenir et faire durer son bon fonctionnement.

Qu’est-ce qu’une microstation d’épuration ?

Tout logement ou local de travail doit disposer d’un système d’évacuation et de traitement des eaux usées. C’est une obligation légale.

Pour les agglomérations, importantes ou non, ce système est constitué par le tout-à-l’égout. Dans les zones rurales et les habitations éloignées non raccordées aux réseaux d’assainissement collectif, la solution est l’installation d’un assainissement individuel autonome : la microstation d’épuration.

La microstation d’épuration doit être choisie en fonction du nombre d’habitants d’une maison.

Elle est constituée de 2 ou 3 cuves en béton, en polyéthylène ou en polyuréthane, qui ont chacune leur rôle dans le bon fonctionnement du système d’épuration.

La micro-station d’épuration réalise la collecte, le prétraitement et le traitement des eaux usées dans un dispositif unique et compact, en dégradant la pollution de ces eaux grâce à des micro-organismes.

Comment fonctionne une microstation d ‘épuration ?

Le fonctionnement d’une microstation d’épuration se déroule en 3 phases qui se passent respectivement dans chacune des 3 cuves.

La phase de décantation

Dans cette phase, encore appelée le prétraitement, la matière solide est séparée du liquide.

Les solides sont digérés par des bactéries anaérobies et stockés sous forme de boue qui se dépose au fond et sur les parois de la cuve.

Les autres produits de la dégradation sont les gaz, qui sont évacués grâce à un système de ventilation, et l’eau qui est prête pour subir le traitement dans la deuxième cuve.

Le traitement de l’eau

La deuxième cuve est reliée à un compresseur ou générateur d’air. Ce générateur d’air fournit de l’oxygène qui favorise le développement des micro-organismes aérobies. Ceux-ci digèrent les polluants résiduels dans l’eau, effectuant ainsi l’épuration proprement dite.

Ces cuves comportent un média, matériau qui sert à fixer les bactéries. Ce média diffère selon le type de station : pour une station à culture libre, il s’agit de boue, tandis que pour une station à culture fixée de laine de roche, de fibres végétales ou plastiques.

La clarification

Elle se passe dans une troisième cuve ou dans la même cuve selon les fabricants. Cette dernière phase élimine les restes de particules en suspension. L’eau est alors prête à être rejetée dans la nature.

Le rejet peut s’effectuer de différentes manières.

– soit par infiltration directe de l’eau dans le sol,

– soit être utilisée dans l’arrosage de végétaux,

– soit après une étude d’impact faite par le SPANC et un avis favorable de sa part, rejeté dans un cours d’eau.

Les boues résiduelles peuvent être stockées dans la cuve ou redirigées vers la première cuve où elles vont rejoindre les boues issues de la décantation.

Quelles sont les conditions de bon fonctionnement d’une microstation d’épuration ?

La condition essentielle de fonctionnement est une bonne alimentation électrique. Toutes les microstations d’épuration sont conçues pour fonctionner à l’électricité avec une alimentation continue.

Les bactéries, jouant un rôle capital dans la bonne marche de la station, étant fournies par les eaux usées, un manque d’apport de celles-ci peut causer un dysfonctionnement.

Quand le niveau atteint 30 % de volume de boue, une vidange doit être faite.

Ces conditions remplies, la microstation d’épuration peut durer jusqu’à 20 ans et plus.

La vidange doit être faite de préférence par des professionnels. Pourquoi ne pas solliciter l’entreprise d’assainissement qui a installé  votre microstation d’épuration? L’entreprise Vidange Sagienne à Sées se charge de la vidange des fosses septiques et des canalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*