Faites la différence entre une assurance obsèques et une assurance décès

Faites la différence entre une assurance obsèques et une assurance décès

Même si la mort est un sujet sensible que vous ne souhaitez pas aborder avec vos proches, il est indispensable d’étudier quelques questions pour préparer votre entourage dans le cas où cela se produirait. L’assurance obsèques et l’assurance décès sont toutes deux des solutions proposées par les entreprises de pompes funèbres pour apporter un soutien financier à la famille en cas de disparition d’un proche. Cet article vous explique la différence entre ces deux contrats.

Qu’est-ce qu’une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques ou contrat d’obsèques est une solution qui permet de financer à l’avance les différentes dépenses liées à l’organisation d’obsèques. Il est important de savoir que les frais d’obsèques peuvent varier entre 2 500 et 4 500 euros, en fonction des prestations choisies ainsi que des volontés du défunt.

En souscrivant à une telle assurance, vous pouvez épargner à vos proches les différentes démarches administratives, ou encore les différentes organisations nécessaires pour les obsèques. Il est important de savoir que ce type de contrat est limité aux funérailles.

Quels sont les types de contrat obsèques ?

Il existe généralement deux types de contrat obsèques :

  • Le contrat obsèques en capital ;
  • Le contrat obsèques en prestations ;

En souscrivant à la première formule, vous pourrez définir à l’avance le montant du capital que vous souhaitez verser pour financer vos obsèques. Vous pouvez également préciser vos dernières volontés, concernant la cérémonie, la pierre tombale, l’inhumation ou la crémation. Le jour où l’inévitable se produira, votre famille percevra la somme versée au préalable et devra l’utiliser pour assurer le bon déroulement des funérailles.

La souscription à un contrat obsèques en prestations, par ailleurs, permettra d’avoir le soutien d’une entreprise spécialisée qui accompagnera votre famille dans toutes les démarches liées à l’organisation de vos obsèques.

L’assuré pourra établir le montant du capital ainsi que les prestations à réaliser lors de ses obsèques. D’ailleurs, c’est lui qui choisira l’entreprise en charge de l’organisation funéraire. Très souvent, ces opérateurs funéraires proposent leurs services pour :

  • Les différentes démarches et formalités liées à l’enterrement ;
  • La toilette mortuaire ;
  • L’organisation de la veillée et de la cérémonie funéraire (selon les souhaits de l’assuré) ;
  • Le transport du défunt ;
  • La mise en bière ;
  • La crémation ou l’inhumation et bien d’autres.

Ainsi, les membres de votre famille n’auront pas à supporter les charges financières liées aux funérailles et auront un soutien et une aide adaptée.

Les garanties d’une assurance décès

Tout comme l’assurance obsèques, l’assurance décès prévoit le versement d’un capital que les proches de l’assuré pourront toucher après sa disparition. La grande différence est que le bénéficiaire peut utiliser le capital à sa guise. De ce fait, la somme perçue en souscrivant à une assurance décès pourra servir à régler les différentes dépenses liées aux obsèques et ce sans obligation. Selon son montant, ce capital permet également de subvenir aux différents besoins des proches de l’assuré :

  • Subvenir aux premières dépenses du foyer ;
  • Maintenir le niveau de vie de ses proches pendant des années ;
  • Financer les études de ses enfants ;
  • Régler les dépenses relatives au droit de succession et bien d’autres.

Si vous souhaitez limiter l’impact de votre disparition sur votre famille surtout sur le plan financier, vous pouvez souscrire à ce type d’assurance.

En plus du capital décès, certains organismes assureurs proposent des garanties pour alléger les familles dans des situations particulières. On constate, par exemple :

  • La garantie double effet qui prévoir un capital supplémentaire si l’assuré décède en même temps que son ou sa conjoint(e) ;
  • Le double du montant si l’assuré décède suite à un accident ;
  • Une rente destinée au conjoint survivant, en fonction de ses besoins, de son âge et de sa situation ; la rente servira à compléter l’allocation de veuvage versée par la Sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*