Chantier

À chaque engin un permis CACES

Pour conduire une catégorie spécifique d’engins, il faut un Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité, plus connu sous l’appellation CACES. À chaque type d’engin correspond un CACES spécifique délivré à l’issue de la formation y afférente. Ce type d’autorisation atteste les savoirs, savoir-faire et savoir-être des conducteurs d’engins. Elle garantit, en effet, la conduite en sécurité des engins de chantier, des grues mobiles ou auxiliaires, des tracteurs élévateurs, des chariots industriels… Vous pouvez passer plusieurs catégories de CACES lors de votre formation. Pour savoir quel permis CACES correspond à quel engin, lisez ces quelques lignes.

Le CACES R482 pour les engins de chantier

Avant la location des différents engins de chantier utiles à vos travaux, assurez-vous d’avoir des conducteurs compétents. Le CACES R482, anciennement R372, est le garant de la conduite en sécurité des engins de chantiers du BTP. Cette autorisation est valide 10 ans. Pour l’obtenir, il faut suivre une formation spécifique sur la conduite des engins concernés.

La formation CACES R482 inclue des volets pratiques et théoriques, et vous permet l’acquisition des mesures de sécurité à prendre pour chaque catégorie d’engin. Elle dure généralement 3 à 5 jours, et vous pouvez y participer, quel que soit votre niveau d’expérience en conduite d’engin. En outre, la conduite sécurisée des engins est garantie, lorsque la réalisation du chantier est assurée par une entreprise de terrassement et d’aménagement extérieur, comme Gaudré Sébastien à Courtomer. Voici les différentes catégories du CACES R482 en fonction des types d’engin :

  • Catégorie 1 : les petits engins de chantier et les tracteurs ;
  • Catégorie 2 : les engins de chargement et d’extraction classique ;
  • Catégorie 3 : les engins d’extraction avec augmentation de la surface d’appui des roues ;
  • Catégorie 4 : les engins de chargement ;
  • Catégorie 5 : les engins de finition ;
  • Catégorie 6 : les engins de réglage et de nivellement ;
  • Catégorie 7 : les engins de compactage ;
  • Catégorie 8 : les engins de transport ;
  • Catégorie 9 : les engins de manutention ;
  • Catégorie 10 : les engins hors production.

Le CACES R389 pour les engins utilisés dans les entrepôts de stockage

Le CACES R389 est adapté aux engins conduits par les caristes pour transporter les marchandises dans les entrepôts de stockage, mais aussi pour charger et décharger les véhicules de transport. Pour obtenir cette autorisation, il faut passer 3 ou 4 jours de formation en fonction du nombre de catégories à maîtriser et du niveau de compétence du cariste. Le CACES R389 est délivré à l’issue d’une épreuve théorique et d’une épreuve pratique au poste de conduite, et il convient de le recycler tous les 5 ans. Parmi les catégories du CACES cariste, vous avez :

  • Catégorie 1 : les transpalettes électriques ;
  • Catégorie 2 : les chariots tracteurs ;
  • Catégorie 3 : les chariots élévateurs en porte à faux, supportant une charge inférieure ou égale à 6 tonnes ;
  • Catégorie 4 : les chariots élévateurs en porte à faux, supportant une charge supérieure à 6 tonnes ;
  • Catégorie 5 : les chariots télescopiques et les gerbeurs ;
  • Catégorie 6 : les engins hors production.

Les autres types de CACES

Les plateformes élévatrices mobiles de personnes, communément appelées PEMP ou nacelles, requièrent un CACES 386. Il faut la classe A pour les engins à déplacement vertical, et la classe B pour les versions multidirectionnelles. La catégorie 1 du CACES 386 est adaptée aux nacelles immobiles, et la catégorie 3 aux nacelles mobiles.

Pour manipuler les ponts roulants, il faut une autorisation de conduite ou un CACES 484 renouvelable tous les 5 ans. Et pour être autorisé à manœuvrer les grues auxiliaires, quels que soient leur position et leur mode de déplacement, un CACES R484 est requis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*