3 conseils pour prévenir et éviter les pertes de mémoire

3 conseils pour prévenir et éviter les pertes de mémoire

Les troubles de mémoire ne concernent pas uniquement les personnes âgées. Toute personne stressée, fatiguée ou souffrante d’une addiction aux substances psychotropes peut, en effet, avoir des problèmes de mémorisation plus ou moins graves. Tout comme l’origine des troubles, les symptômes peuvent également varier d’une personne à une autre.

Les troubles de mémoire attaquent la mémoire à court et à long terme. Admettons que le problème n’est pas encore très grave si vous perdez souvent vos lunettes ou vos clés. Il s’agit peut-être d’une simple conséquence de l’insomnie ou de carence en vitamine B1. Si, par contre, vous ne reconnaissez plus votre femme et vos enfants, il est peut-être temps de consulter un médecin. Il s’agit probablement de la maladie d’Alzheimer. Pour renforcer votre mémorisation et éviter les petits oublis, voici quelques astuces qui pourraient vous êtres utiles.

Prévenir la perte de mémoire

La perte de mémoire, comme nous venons de l’expliquer plus haut, provient d’une surcharge de stress, d’une carence en vitamine ou d’une addiction à la drogue. La première mesure pour l’éviter serait d’adopter un mode de vie sain. Travaillez sur de nouvelles habitudes :

– Ne pas trop penser et laisser les événements se dérouler naturellement, sans chercher à tout contrôler.

– Dormir 7 à 8 heures par jour à des horaires fixes.

– Manger sainement. Réduire le sucre et manger plus de fruit. Boire beaucoup d’eau et peu (ou pas du tout) de boissons alcoolisées. Évitez aussi les aliments industriels et congelés. Ce que vous allez manger peut-il pourrir dans les 24 heures qui suivent ? Alors, mangez-le. S’il ne peut pas pourrir, ne le mangez pas.

– Faites régulièrement des exercices physiques comme le cardio-training, la natation, la marche ou le vélo. Si vous n’avez pas assez de temps pour le sport, pensez au moins à faire le ménage ou à aller au travail à pied. Les calories brûlées permettent d’évacuer les toxines et de favoriser la création de nouvelles cellules cérébrales.

Les solutions proposées ci-dessus ne garantissent pas une santé éternelle, mais permettent au moins d’avoir une bonne mémorisation.

Soigner les troubles de mémoire

Toutes les informations stockées dans votre mémoire est le fruit de l’observation et de l’apprentissage. Vous devez donc changer la façon dont vous mémoriser les choses. Pour se souvenir d’un numéro de téléphone, d’une adresse ou de toute autre information écrite, prenez l’habitude de les relire à haute voix une dizaine, voire une centaine de fois. Vous devez les réciter tel un mantra en faisant des gestes du doigt ou en tapotant sur la table à chaque syllabe. L’intonation de votre voix et le bruit de l’objet (ici c’est la table) que vous avez tapoté permettent de graver l’information dans une partie de votre cerveau. Vous avez donc fait appel à la mémoire auditive pour l’apprentissage.

L’une des techniques les plus efficaces consiste aussi à stimuler régulièrement votre cerveau. Jouez souvent aux échecs, aux mots croisés, sudoku, puzzle, etc.

Se faire accompagner par un professionnel

D’autres solutions sont envisageables si vos troubles de mémoire sont graduels. En consultant un thérapeute, vous bénéficierez de quelques séances d’hypnose ou de PNL. La première séance consiste à diagnostiquer les troubles et choisir des solutions adaptées. Le thérapeute sera entièrement à votre écoute. Il vous proposera des jeux de logique et de stratégie afin d’évaluer les conséquences des troubles. Si le problème est jugé grave (démence, Alzheimer, etc.), il pourra vous prescrire des médicaments à base de Galantamine ou de Mémantine.

Là encore, l’efficacité de la thérapie ne dépend pas entièrement du savoir-faire du praticien, mais surtout de votre volonté. Vous trouverez un neurologue en profession libérale près de chez vous dans les pages jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*