Osmose inverse : tout comprendre sur cette technique

L’osmose est un terme scientifique qui désigne le mouvement de l’eau à travers des roches pour se charger des différentes substances qui composent ces dernières. Pour traiter l’eau et la rendre pure, ce même mouvement peut être effectué en sens inverse. On parle dans ce cas d’osmose inverse. A travers cet article, nous vous apprendrons tout ce qu’il y a à savoir sur cette technique.

Qu’est-ce que l’osmose inverse ?

L’osmose inverse est un système de purification d’eau. A l’aide d’un osmoseur d’eau, on débarrasse l’eau des différentes matières qui la composent grâce à un système de filtrage qui ne laisse passer que les molécules d’eau. Ce système de filtrage d’eau ultra-performant a été développé par la NASA afin de s’assurer que ses astronautes puissent recycler l’eau qu’ils ont consommée.

On peut faire usage de cette technique de purification d’eau aussi bien à la maison qu’à l’échelle industrielle. Tout dépendra de la quantité d’eau que vous aurez à filtrer.

Quel est le mode de fonctionnement de l’osmose inverse ?

Comme nous l’avons dit tantôt, pour faire une osmose inverse, il faut préalablement procéder à l’installation d’un osmoseur. Ce système peut être installé par des entreprises telles que SAS H2O TECH à Rouen. L’osmoseur est le dispositif permettant d’éliminer les minéraux indésirables de l’eau. Ce dispositif est composé de différentes parties.

Nous avons la zone de pré-filtration, la membrane d’osmose inverse et enfin la zone de post-filtration. Le principe de filtration de l’eau est très simple. En effet, l’eau passera sous forte pression dans une membrane semi-perméable. A ce niveau, les particules de plus de 0,00001 microns ne pourront traverser.

Ce sera par exemple le cas des sels dissous. Ainsi, quand l’eau ressort de la membrane semi-perméable, elle n’est composée que de seules molécules de H20. Cette eau peut-être donc qualifiée de pure.

Quel est le taux de conversion d’un osmoseur ?

La procédure d’osmose peut être très lente. Si c’est aussi lent que ça, c’est parce que  plusieurs opérations se passent à l’intérieur de l’osmoseur. En effet, quand l’eau entre dans l’osmoseur, il se sépare en deux. Nous avons d’un côté le perméat qui sera envoyé dans le réseau et le concentrat ou le rétentat qui sera lui rejeté dans les égouts.

Le taux de conversion varie donc beaucoup en fonction de l’osmoseur. Par exemple, un osmoseur domestique traite en moyenne un 1 litre d’eau injectée dans le réseau pour environ 4 litres qui se retrouveront dans les égouts à la fin de l’opération. Il faut dire que l’osmoseur est un dispositif très complexe et qu’il vaut mieux faire appel à un professionnel pour son installation.

Quels sont les usages de l’osmose inversée?

Comme nous l’avons dit tantôt, l’osmose inversée peut bien être utilisée à la maison et de façon industrielle. Toutefois, l’osmose inversée n’est pas très indiquée pour le réseau d’eau sanitaire ou le réseau d’eau potable. En effet, l’eau osmosée peut être néfaste pour le réseau d’eau sanitaire et ce pour plusieurs raisons.

Déjà, l’osmose inversée peut entacher la qualité et le débit de l’eau. Ensuite, il existe un grand risque de corrosion. Enfin, un osmoseur d’eau ne peut résister à l’entartrage à moins que vous n’installiez un adoucisseur. Pour cela, il faudra suivre plusieurs démarches et procédures.

Par ailleurs, si le système est utilisé pour le réseau d’eau potable, il faut reminéraliser l’eau pour qu’elle puisse être consommée. En effet, une eau pure n’est pas forcément portable.

Les usages industrielles de l’osmose inversée

L’osmose inversée peut donc faire l’objet d’un usage industriel sans risque. Ainsi, ce système peut être utilisé pour obtenir l’eau de process pour les applications de peinture. On peut également en faire usage dans le domaine du nucléaire, de l’automobile et pour faire du rinçage spécifique. Vous remarquez donc qu’un osmoseur n’a pas du tout le même usage qu’un compresseur d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*