Guide pour choisir le vin adapté à sa réception de mariage

La réussite d’une fête repose en majeure partie sur une bonne nourriture. Accompagnée de vins délicieux, cette dernière ne sera qu’un vrai régal pour vos invités. Voici un mini-guide pour vous aider à trouver les appellations les plus adaptées à votre réception de mariage.

Choisir les vins en fonction du thème

Parmi les facteurs déterminants du choix de vins figure votre thème de mariage. Si vous envisagez une réception qui tourne autour d’un thème glamour et chic, il est préférable de choisir du vin blanc pour accompagner l’entrée, du vin rouge pour le plat principal et du vin liquoreux pour le dessert.
Concernant un thème champêtre et décontracté, laissez la place aux vins originaux et au design humoristique tels que les vins rosés en provenance du Sud ou de la Provence. Ils sauront apporter une ambiance chaleureuse à votre réception.

Vous avez décidé de mettre à l’honneur votre pays ou région d’origine en ayant choisi votre thème ? Alors, opter pour des vins locaux est la meilleure option possible.

Choisir les vins en fonction de la saison

La période à laquelle vous comptez célébrer votre union peut aussi vous aider à sélectionner vos bouteilles de vins. Pour un mariage en été, il vaut mieux privilégier les vins frais et légers qui rafraîchiront vos convives. Le Chardonnay et le Sauvignon figurent en haut de la liste des vins les plus appréciés. Mais il y a également le vin blanc sec en provenance du Portugal, le « vinho verde » ou vin vert qui peut accompagner presque tous les mets. On l’apprécie pour son goût pétillant et ses fines bulles particulièrement rafraîchissantes. Toutefois, si vous voulez vraiment accorder une place au vin rouge lors de votre réception, préférez les vins fruités et légers comme le Pinot noir.

Votre mariage va se dérouler en hiver ? Les sommeliers conseillent le vin blanc qui peut parfaitement s’associer aux mets à base de viandes blanches, de crustacés et de poissons. Il y a, par exemple, le vin de Bourgogne, le Friuli blanc ou le Rhône blanc. Sans parler des prestigieux vins d’Alsace comme le Riesling ou le Tokay Pinot gris. Vous comptez servir un plateau de fruits de mer pour le jour J ? Prévoyez des vins blancs vifs et frais tels que le Sancerre ou le Pouilly fumé.

Il n’y a que les vins rouges qui peuvent si bien mettre en valeur les viandes rouges. Le Bourgogne, le Rhône ou le Médoc sont les vins idéaux pour accompagner le bœuf, l’agneau et le mouton. Vous êtes fan des vins italiens ? Alors, choisissez les classiques comme le Chianti classico ou le Vino nobile.

Choisir les vins en fonction de la région

Si le choix du breuvage pour la réception est un vrai casse-tête pour vous, une manière de simplifier les choses est de miser sur la région de la célébration. Celle-ci compte sûrement un bon nombre de vignobles qui produisent de bons vins. Privilégier les produits locaux permet d’avoir leur traçabilité. C’est aussi un bon moyen d’échanger avec les producteurs et de les soutenir dans leur commerce. Si vous prévoyez par exemple de célébrer votre mariage dans la région de Normandie, vous pouvez vous rendre à CHAMPAGNE DEVITRY pour vous procurer des bouteilles de vins rouges. Ce vigneron produit, vend et livre également une large gamme de champagnes, les boissons incontournables lors des fêtes. Vous pouvez obtenir les conseils d’un caviste si vous avez du mal à faire votre choix une fois sur place.

Comment déterminer la quantité à prévoir ?

Pour définir le nombre de bouteilles de vins suffisantes pour vos invités, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre traiteur même. Généralement, on recommande :

  • une bouteille de vin rouge pour deux personnes ;
  • une bouteille de vin blanc suffit à trois ou quatre convives ;
  • une bouteille de vin rosé pour deux ou trois invités.

Afin d’éviter un excès de mélanges, ne proposez que deux ou au maximum trois types de vins. Autre recommandation : servez en premier les vins blancs et poursuivez ensuite avec les vins rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*