Comment diagnostiquer la maladie du charcot?

Il existe des maladies qui peuvent être fatales aux neurones moteurs. La maladie de charcot en fait partie. On l’appelle également la sclérose latérale amyotrophique. Il y a divers moyens de détecter la présence de cette maladie. Les causes ? Comment la diagnostiquer ? On vous dit tout dans cet article.

Définition de la maladie de charcot

La maladie de charcot a été découverte par un médecin appelé Charcot au 19è siècle. Les scientifiques cherchent toujours un moyen de guérir ce genre de maladie. Selon les statistiques sur internet, une personne sur 25000 est touchée par cette maladie dégénérative. Les causes sont très nombreuses, mais en général elle atteigne les neurones. La maladie de charcot diminue l’espérance de vie des personnes atteintes. Elle se manifeste par un affaiblissement progressif de votre force et suivie par une paralysie des muscles de la partie inférieure du corps humain. Elle touche également les muscles responsables de la parole et de la déglutition. Cependant, elle n’affecte pas vos capacités intellectuelles et sensorielles.

Les causes de la maladie de Charcot

Cette maladie ne concerne pas trop les enfants, les jeunes et les adultes. Elle concerne plus les vieilles personnes à partir de 60 ans. La majorité des cas, ce sont les hommes qui sont les plus touchés. Les personnes très actives sportivement sont aussi concernées. L’origine de cette maladie n’est pas encore connue à ce jour, mais la conséquence entraîne la dissuasion de l’ordre du mouvement appelé motoneurone. Il s’agit d’une altération des neurones. Ces derniers touchent le système nerveux central, la moelle épinière et les nerfs périphériques. Les cellules nerveuses ne peuvent plus assurer ses fonctions, ceux qui provoquent la paralysie des mouvements des muscles volontaires. Les causes exactes ne sont pas encore connues, mais les scientifiques pensent qu’un glutamate trop élevé pourrait être une des sources de la maladie. Pour info, il s’agit d’un acide aminé qui assure l’action de transmission des messages nerveux.

Les symptômes de la maladie de Charcot

La maladie de charcot existe sous deux formes différentes. La première est la forme spinale qui touche un membre, et la forme bulbaire qui atteint les muscles et la bouche. Les symptômes évoluent avec le temps si on ne fait pas de traitement. Parmi eux, il y a :

    • des difficultés alimentaires ;
    • des troubles de la parole ;
    • un ralentissement des mouvements ;
    • des crampes musculaires ;
    • des difficultés à bouger, entraînant une paralysie ;

Diagnostic de la maladie de charcot

Il est assez difficile de diagnostiquer cette maladie. En effet, les symptômes mentionnés avant sont faibles en matière de diagnostic d’une maladie. Par contre, il y a des examens à faire qui pourraient aider à percevoir cette maladie. Par exemple, il y a l’électromyogramme, qui est une biopsie musculaire. Ensuite, on peut aussi faire un examen d’imagerie cérébrale pour faire des examens sanguins.

La maladie de charcot : les traitements à faire

On ne peut pas vraiment traiter cette maladie, mais on peut tout de même limiter l’évolution. Il faut donc manger un seul médicament qui s’appelle le riluzole. Ce dernier permet de réduire le taux de glutamate dans votre corps. Pour les personnes atteintes de la maladie, il est nécessaire que ce taux soit le plus bas possible. Par contre, il y a des médicaments qui atténuent les symptômes comme les laxatifs ou les antidépresseurs. Il est aussi nécessaire de suivre un psychologue, suivi de séances de kinésithérapie et de rééducation. Cela permet de soulager les muscles pour les faire réagir malgré les effets de la maladie. Une prise en charge médico-sociale est conseillée pour éviter de dépenser beaucoup d’argent sur cette maladie. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour suivre l’évolution de votre maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*